Biographie

Né à  Nice en 1977, Alexis Kossenko est un musicien complet : flûtiste, chef d’orchestre, musicologue, il mène une intense carrière soliste à la fois sur instrument moderne et baroque.

Il est titulaire d’un Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSM) de Paris (classe d’Alain Marion), où il effectuera également trois cycles de perfectionnement – et du Diplôme de Soliste du Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam (classe de Marten Root). Il obtient en 1995 le Premier Prix à l’unanimité du Concours International de flûte organisé par le Lions-Club, et en 2001, est distingué par le jury du Concours Rampal qui lui attribue le Prix pour la meilleure interprétation d’Appel d’air de Bruno Mantovani, une œuvre dont il assure la création mondiale Salle Gaveau.

Son expérience orchestrale est particulièrement riche : il collabore avec de prestigieux ensembles modernes (Philharmonie der Nationen – avec laquelle il donna quelques 350 concerts comme flûtiste solo et enregistra le concerto pour flûte de Carl Nielsen – l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre d’Auvergne), romantiques (Anima Eterna, l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique, Kölner Akademie) et baroques (La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Concerto Copenhagen, Ensemble Matheus, Capriccio Stravagante, Les Paladins, Le Concert Spirituel, Le Cercle de l’Harmonie.). Il a ainsi joué et enregistré (plus de 50 CDs) sous la direction de Justus Frantz, Mstislav Rostropovitch, Valery Gergiev, Arie van Beek, Philippe Bender, John Eliot Gardiner, Philippe Herreweghe, Skip Sempé, Jean-Claude Malgoire, Louis Langrée, Lars-Ulrik Mortensen, Martin Gester, Jean-Christophe Spinosi, Jos van Immerseel, Eduardo Lopez Banzo, Hervé Niquet, Jaap ter Linden et Fabio Biondi. Depuis sa création en 2004, il occupe le poste de flûte solo de la Chambre Philharmonique (Emmanuel Krivine), du Concert d’Astrée (Emmanuelle Haïm), des Barokksolistene (Bjarte Eike) en Norvège, et depuis peu joue en soliste avec l’Ensemble Matheus (Jean-Christophe Spinosi).

En 1997, ses interprétations des concertos de Quantz et Vivaldi avec l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne dirigé par Ton Koopman et Roy Goodman (plus de 20 concerts dans toute l’Europe) furent particulièrement applaudies, et marquèrent le début de ses activités solistes. Depuis il est l’invité de nombreux ensembles européens et se produit en concerto tant à la flûte traversière (moderne ou baroque) qu’à la flûte à bec. Parmi ses nombreuses activités dans le domaine de la musique de chambre, son duo avec Rémy Cardinale (piano et pianoforte) occupe une position centrale; avec le renfort du baryton Alain Buet, de la soprano Magali Léger et du violoncelliste Emmanuel Balssa, ils ont signé l’acte de naissance de l’Armée des Romantiques, avec pour mission d’explorer le répertoire du XIXème Siècles lors de concerts engagés.

Depuis quelques années, ses activité de chef d’orchestre occupent une place grandissante, et il collabore régulièrement B’Rock (Belgique), et Holland Baroque Society (Pays-Bas) et surtout Arte dei Suonatori, avec lesquels il a enregistré l’intégrale des concertos de CPE.BACH (Alpha : 10 de Classica Répertoire, 5 étoiles de Goldberg, Choc du Monde de la Musique ; qualifié de référence dans ces oeuvres) et les concertos de Vivaldi. En 2010 il est notamment l’invité des festivals de Bruges et d’Utrecht où il dirige d’importants programmes Rameau. Sa discographie comprend également les Pièces de clavecin en concert & cantates de Rameau (Alpha) avec Les Musiciens de Monsieur Croche ; le concerto pour flûte de Joseph Touchemoulin avec Patrick Ayrton & Les Inventions (Ramée) ; le concerto de Haydn / Hoffman avec Le Cercle de l’Harmonie (Eloquentia). Des ouvertures et concertos de Telemann chez Channel Classics à la tête de Holland Baroque Society).

En 2010-2011, il dirigera l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne et sera le soliste de nombreux concerts en compagnie de Jean-Christophe Spinosi (Vivaldi, Telemann, Hasse) et Emmanuel Krivine (Mozart), au Mozarteum de Salzburg, aux festivals d’Ambronay, de Potsdam, aux Proms à Londres, aux Philharmonies de Stokholm et de Berlin.

C’est en 2010, enfin, qu’Alexis Kossenko fonde l’orchestre Les Ambassadeurs. Ensemble ils donnent Rameau, Zelenka, Bach et Haendel, et préparent un enregistrement Mozart avec le pianiste Rémy Cardinale et la soprano Sabine Devieilhe pour Alpha.



Comments are closed.